02/03/2016

De nouveaux services à la parentalité dans le cadre du handicap, voilà une bonne nouvelle en ce début d’année…

En Alsace, à Strasbourg, après la création d’un SAPPH (service d’accompagnement à la parentalité des personnes en situation de handicap), un partenariat avec une clinique a été fait pour un parcours de soins complet et une prise en charge de la grossesse. Ce service est fait en partenariat de réseau. Le SAPPH développe un partenariat fort avec :

  • les services de maternité partenaires : la clinique Sainte Anne de Strasbourg et le CPP (Centre de périnatalité de proximité) de la vallée de la Bruche à la clinique Saint Luc (deux établissements appartenant à la Fondation Saint Vincent de Paul)
  • le réseau de sages-femmes libérales
  • les médecins gynécologues obstétriciens libéraux de l’association GynAlsace, qui interviennent au sein de la clinique sainte Anne
  • les gynécologues médicaux de ville (suivi de grossesse éventuel et repérage des situations)
  • les sages-femmes libérales
  • la protection maternelle et infantile (PMI)

Il met en place une puériculthèque adaptée afin de faciliter l’accès au matériel adapté souvent très cher. Cette expérience de puériculthèque adaptée est aussi menée par le SAVS APF de Brest.

Pour avoir plus d’infos je vous invite à lire l’article ci-joint :

En Gironde, à Bordeaux, c’est un centre dédié à la parentalité, avec un service spécialisé pour les parents en situation de handicap qui vu le jour, on retrouve là aussi la possibilité d’avoir du prêt de matériel adapté mais aussi un accompagnement dans l’aménagement du logement. Il y a aussi des séances plus dédiés aux personnes en situation de handicap pour développer des gestes et des techniques de compensations pour les soins à apporter à l’enfant.

Si vous souhaiter en savoir plus nous vous invitons à aller sur le site :
http://www.centre-papillon.fr/2handiparentalite/ 

Nous sommes heureux de voir que la prise en compte de la parentalité dans le cadre du handicap s’étend sur tout le territoire et nous vous ferons part des nouveautés chaque fois que nous en découvrirons ou travaillerons en partenariat avec des services pour développer ces prestations. (si vous avez connaissances de services , nous serions heureux que vous nous contactiez pour nous informer.)

Celles –ci doivent devenir la norme et être réparties sur tout le territoire comme la prise en compte de la parentalité dans le cadre de la compensation du handicap !

 

Agnès Bourdon
Coordinatrice GNPH

20/01/2016

Vœux du groupe national parents handi

Voici une nouvelle année qui commence avec l’espérance qu’elle sera meilleure que celle qui se termine. Les événements dramatiques qui ont marqués celle passée ne doivent pas nous faire oublier les réalisations et projets qui ont vu le jour tout au long de 2015 concernant la prise en compte de la parentalité dans le champ du handicap.

De multiples expériences se sont concrétisées sur tout le territoire, c’est un service à la parentalité et au handicap sur Bordeaux, c’est une maternité qui a fait le choix d’ouvrir une consultation dédiée en Alsace, une puériculthèque spécialisée en Bretagne. Et plein d’autres réalisations qui nous engagent vers une année 2016 où nous espérons voir fructifier et essaimer ces projets. 

Nous nous engageons à faire connaitre tous ces services pour que tout le territoire se trouve peu à peu engagé dans une même dynamique prendre en compte la parentalité des personnes en situation de handicap. De notre côté la réédition du guide « Parents Handis pas à pas » devrait marquer un temps fort de cette année.

Permettez-moi au nom du Groupe National Parents Handis de vous souhaiter une année douce et sereine, pleine de projets et d’engagements.

Agnès Bourdon
Coordinatrice GPH/APF

hhh.png

14/12/2015

Quand la mobilisation porte ses fruits !

Le groupe parents handis, en association avec d’autres associations mais aussi avec des professionnels du médico-social en lien avec le handicap et la parentalité, se mobilise depuis plusieurs mois sur la prise en compte de la parentalité dans la prestation de compensation du handicap. Cela nous a conduits à écrire une lettre aux ministres concernés, mais aussi à solliciter plusieurs députés à l’assemblée nationale. Dans le Finistère des professionnels très actifs ont vu leur message entendu et deux questions ont été portées par des députées pour le gouvernement. Une question a obtenu réponse, que vous trouverez en cliquant ici

Comme vous le noterez la réponse évoque la prise en compte de la PCH dans le cadre des aides techniques, c’est déjà important et cela peut servir à tous les parents qui sont en train de faire leur dossier, mais côté PCH aides humaines aucune évolution !
Un renvoie sur les CAF (cliquez ici)

Mais l’aide à la parentalité possible par la CAF c’est un maximum de 200h servies sur une courte durée (6 mois), prolongeable une fois  de 100 h c’est une aide ponctuelle non pérenne, elle ne répond donc pas aux besoins des parents en situations de handicap !

Si vous avez la possibilité de rencontrer des députés, n’hésitez pas à porter cette question. Plus la question de la prise en compte de parentalité dans le cadre de la PCH Humaine et technique sera évoquée plus nous aurons la chance de voir celle-ci prise en compte !

Continuons à nous mobiliser !

Agnès Bourdon
Coordinatrice GNPH